top of page

Un temps de pause.

Dernière mise à jour : 24 janv.

La fourmilière humaine s’agite, et les distorsions s’accentuent au gré du temps. Où se place la vérité dans ce chaos infernal ? Quelle rive choisir pour trouver la paix et avancer avec légèreté ?

La rive que tu protégeras sera celle que tu auras choisie dans ton cœur solaire. Peu importe où tu te trouveras, si tu es en paix alors le chaos finira par relâcher son étreinte étouffante, conscient qu’il n’a de prise sur celui ou celle qui l’ignore.


Tu devras traverser d’une rive à l’autre parfois, sur le fil de la vie, comme le funambule que tu es. La tête haute, sans peur, mais avec foi, tu sauras où poser le pied, car rien ne t’arrêtera. La confiance que tu places en la vie éternelle te porte, et engendre une souplesse infinie dans ta gestuelle. Tu es libre d’avancer, sans te retourner, et de virevolter à ta guise pour te poser là où tu souhaites t’installer.

Cette fin d’année est lourde dans vos structures, elle vous fait grincer de l’intérieur. On vous broie pour vous permettre de prendre conscience de l’importance de tout lâcher. Vous ne devez plus contrôler vos vies, mais les accueillir. Les énergies fluctuantes de cette fin d’année vous ont couchés pour certains. Mal de tête, fatigue extrême, un gros nettoyage qui touche à sa fin, mais qui est venu ébranler vos structures humaines. De gros tremblements vous ont soumis au repos forcé. On vous demande de ralentir, pour mieux redémarrer. Au rythme des saisons, vous devez ressentir votre sève se retirer, pour aller plus doucement dans vos actions, et ainsi réfléchir autrement. Ceux qui vont à contre-courant sont bien souvent attrapés par les pieds pour être couchés. Une image, mais une réalité.

Ces deux dernières semaines, il y a eu de nombreuses attaques de l’ombre. Elle tournoie comme une bête enragée, et vient vous pousser à l’extrême, elle tente de vous effrayer pour vous faire reculer, mais c’est trop tard, elle n’a plus sa place et surtout plus d’emprise sur vous. Sa présence manifeste vient mettre en lumière votre propre lumière. En se dévoilant ainsi, elle vous montre à quel point vous la dérangez. Alors merci ! Mais vous ne reculerez pas devant votre liberté, votre champ des possibles s’accroît et il n’est plus imaginable de faire marche arrière. Le vent à soufflé sur les blessures, sur les schémas, sur les conflits, il a tellement soufflé qu’il a tout pulvérisé.

Des portails énergétiques se sont ouverts, d’une grande intensité. Vous vous êtes comme retrouvés entre deux mondes, le corps n’a pas toujours gérer cette dimension, en proportion à votre avatar humain.

Acouphènes, tremblements, la sphère ORL a été touchée. Avez-vous entendu des fréquences chanter dans vos oreilles ? En continu ? Des ajustements se sont faits avec une telle intensité que ce fut troublant. C’est aussi le ventre qui a subi les conséquences de ces ouvertures. Une désorganisation au niveau des intestins, des désagréments évidents. Cette fatigue extrême a poussé nombreux d’entre vous à vous effondrer pour récupérer, mais aussi pour intégrer les encodages plus puissants les uns que les autres. Plus rien n’existe que vous, le repos est de rigueur. Il faut absolument vous détendre en cette fin d’année, les énergies cosmiques sont d’une telle intensité que si vous luttez, vous risquez de vous épuiser.

La sagesse vous dit de ralentir pour mieux accueillir.

Vous devez avoir eu des nuits agitées également. Vous êtes soumis au passé, des portes se sont rouvertes pour revisiter cette trame de manière à la quitter définitivement. Il vous est demandé de pardonner à travers vos rêves, lorsqu’il vous est impossible de le faire en présentiel. Des êtres que vous avez côtoyés dans vos vies ont pu réapparaître et des messages ont été transmis. N’ayez pas peur de cela, c’est naturel. Ce qui vous attend en 2024 va vous demander un alignement à toute épreuve, et une grande ouverture de cœur et d’esprit, c’est maintenant que se joue l’épuration finale.

Treize années viennent de s’écouler pendant lesquelles les messages ont afflué de manière rythmée, constante, pour vous transmettre des enseignements profonds, essentiels, mais aussi vous préparer à ce que vous êtes en train de vivre et allez vivre dans les prochaines semaines. Votre alignement sera votre boussole. Les soulèvements créeront des chocs bruyants dans l’univers, et les fracas qui en découleront retomberont comme des pluies de poussière. La poussière de l’ancien, éclairée par les pluies de lumières qui viendront apaiser le tout. Vous n’avez pas fini, ce n’est que le commencement.

C’est pourquoi en cette fin d’année, le solstice vous invite à la réflexion, à entrer dans vos chaumières pour trouver l’harmonie du foyer, à humer la terre pour sentir et ressentir sa présence essentielle. Honorer le vivant par la lumière, c’est maintenant qu’il faut se mettre en action. Les jours les plus sombres viennent vous envelopper pour que vous puissiez renaître à vous-même dans cette atmosphère terrestre où se joue un avenir hors du commun.

Bientôt, vous comprendrez, chers frères et sœurs humains. En attendant, privilégiez la douceur et la beauté. Les âmes dansent la fin de l’année, et attendent avec chaleur le retour à la fertilité, dans la lumière naissante du lendemain. Au crépuscule, les énergies auront changé, soyez dans cette gratitude infinie d’exister à travers ce voile de l’existence qui vous apprend tant sur qui vous êtes vraiment.

À ce jour, le retour à la souveraineté de l’être devient son souffle primordial. Celles et ceux qui n’ont pas encore intégré ces notions, le comprendront bien assez vite. L’existence n’est pas un concours, mais c’est main dans la main que vous fournirez l’effort suprême pour renaître, c’est ensemble que vous connectez tous les éléments éparpillés pour recomposer la trame de vérité, c’est uni que vous vous érigez pour clamer votre liberté.


*******************************


"Je suis libre, vivante, et souveraine. La vie m’a amené à me souvenir, à marcher la tête haute malgré les débris qui m’ont percuté. Ils m’ont appris tant de choses, notamment que jamais je ne plierai devant quiconque s’octroie le droit d’avoir autorité sur moi. Mon droit fondamental est d’exister, de me respecter, de m’aimer, par conséquent d’aimer et de respecter le vivant. Ce « contrat » se fait en conscience avec le divin, le reste m’importe peu. Cette fin d’année est marquée par le sceau de ma souveraineté, une renaissance consciente qui ouvre les portes sur l’infinie bonté de la vie. "

Je vous invite à vous réaliser pleinement au cœur de votre réalité, dans la vibration de l’amour et la paix.


Amalia  et son guide de lumière.

bottom of page