top of page
  • Photo du rédacteurAmalia

Se déconnecter pour mieux se relier.

Vision du moment.

Au cœur des espaces matriciels, il y a de nombreuses failles qui explosent sous la pression de la lumière qui s'infiltre. Cela créé des dysfonctionnements qui permettent à nombreux humains de se "réveiller", comme si ils arrachaient les câbles multiples auxquels ils étaient reliés, alimentés par d'anciens programmes, systèmes de croyance.

Ils prennent conscience du réveil et grâce à une volonté grandissante, retirent eux même les derniers implants qui les asservissent.

Cette époque sera traversée de différentes manières, tout dépend l'énergie que l'on accorde à l'involutif, tout dépend du point de vue que l'on a sur les choses... Mais ce que l'on me montre c'est que les "grands" de ce monde ne sont plus ce qu'ils sont, et nous nous levons dans la lumière pour nous réapproprier notre nature véritable.

Le peuple reprendra son pouvoir, l'asservissement viendra à disparaître, mais il doit atteindre son apogée pour que chacun comprenne quelle est sa véritable nature et que c'est un droit fondamental que celui de vivre en Être libre.

A chaque souffle tu puises dans les racines de terre mère pour qu'elle t'apporte force et courage, et en cela tu la reconnais en toi.

Tu ne peux qu'honorer qui elle est et t'honorer.

Mais détourné.e de ta véritable nature, tu te fourvoies. Tes souffles irréguliers sont ponctués par le désarroi, la tristesse, la peur, et le mensonge. Le doute laisse une emprunte qui ne fait que ternir ton esprit.

Lorsque tu dissipes ces éléments, ta clairvoyance émane et comme un soleil elle éclaire ton esprit et chaque particule de vie qui te compose.

Être, devient alors une évidence. Les obstacles ne sont plus, ils deviennent des expériences que tu surmontes en t'alignant à l'énergie de ton cœur.

Créateur.ice de ton existence, tu choisis les fondements de ta vie en lien avec le chemin proposé par ton âme, n'oublie jamais que le chemin se fait main dans la main.

Toi, humain.e, relève toi car demain t'appartient.

Le monde de demain ne se construira pas sans toi.

Amalia.

32 vues

Commentaires


bottom of page