Quel héritage laisseras-tu ?

Bonjour à toi qui me lis.

J'espère aussi que tu as pu ouvrir les yeux sur l'énorme manipulation de masse du gouvernement actuel.

Pour ceux qui ne le savent pas, le mot gouvernement vient du latin Gouvernamento = Governar + Mentis.

Governar = gérer, contrôler

Mentis = mental

Par conséquent le mot gouvernement signifie gouverner le mental... Il faut savoir que nos chers élus apprennent la manipulation de masse dans leurs écoles.


Ma compagne et moi avons passé un excellent confinement, à vrai dire cela n'a rien changé à la vie que l'on a choisi et que l'on se crée. Nous vivons en harmonie avec la nature, en toile de tente (toujours), en parfaite autonomie et en compagnie de nos animaux (chèvres, poules, chiens). Malgré un quotidien actif, nous avons pris le temps d'observer ce qu'il s'est passé, d'écouter les médias, et nous avons surtout pris du recul face à cette situation.

Nous avons consacré des moments à nous intéresser aux avertissements de certains lanceurs d'alertes (Par exemple Jean-jacques Crèvecoeur, homme très averti, sensible au devenir de l'humain et de la planète), qui ont faits écho à notre manière de penser et d'appréhender l'avenir.


Nous avons profité pour compléter nos connaissances et notre quête de vérité, la nôtre et celle du monde, et croyez-moi non seulement la vérité est hallucinante, mais on ne sait pas tout...

J'espère de tout cœur que toi de ton côté, tu en as profité pour en faire autant et que tu as pris le temps de te remettre en question face à ta vie. Là maintenant la question que j'ai envie de te poser c'est qu'est ce que tu as envie de laisser en héritage aux futures générations quand tu interroges ton cœur ?


Pour avoir fait le tour de la question, je vais te dire ce que moi j'aimerai leur léguer et je souhaite ne pas être le seul.

Je ne veux pas qu'ils héritent du même monde que nous, de la cupidité, du vice, de la manipulation, de la surconsommation, la destruction, l'esclavagisme moderne qui règnent en maître pour gonfler les lobbys des castes des plus riches au détriment de la liberté du peuple. Je ne veux pas leur léguer de l'argent et du matériel car cela appauvri le cœur et l'âme.

Ce serait un grand déshonneur pour moi. Je veux qu'ils reçoivent un héritage qui pourra perdurer dans le temps. Cet héritage est simple, il est basé sur des valeurs de la tradition Kelte (celte) qui sont l'honneur, le mérite, le respect de soi et de l'environnement, la liberté, le courage, la soif de l'aventure, pour qu'il puissent un jour s'éveiller et voir ce qui ne peut être vu. Qu'ils puissent comme tout à chacun se reconnecter à leur dieu intérieur, car Dieu n'existe pas à l'extérieur, mais à l'intérieur de chaque être.

J'en profite pour souligner le fait qu'autrefois, dans la tradition Kelte, toutes les possessions étaient brûlées avec le corps, et l'or enterré auprès de lui (enfin de ce qu'il en restait), pas d'héritage matériel pour ne pas engendrer de la jalousie, mais aussi et surtout pour que chacun mérite son dû.

Nous, peuple de France européen, nous sommes les descendants des Atlantes, des keltes, des Gaulois, une nation fière, très évoluée. Nous ne sommes certainement pas des Latins et nous ne venons pas d’Afrique. Lorsque l'on entame une quête de vérité et de connaissance de Soi, de nos origines en sortant des clous du système, on prend conscience que le mensonge est présent depuis toujours « L'histoire est un mensonge que nul ne conteste » Napoléon Bonaparte.

Oui, on nous ment en nous disant que la France est un peuple Latin, c'est complètement faux. Même ce que l'on apprend dans les manuels d'histoire est un mensonge qui fait passer les tyrans pour des sauveurs. Les Keltes et les Gaulois s'en sortaient très bien, sans les romains. L'Empire de Rome a fait le génocide de la traite des blancs, des Keltes, avec la participation des musulmans et des Juifs. Les Keltes étaient un peuple d'hommes libres extrêmement riches sur tous les plans et emplis de sagesse.


La louve de Rome n'a rien apporté à ce peuple magnifique à part un massacre et l'esclavagisme.

Pour ceux qui ne le savent pas, l'économie et le pouvoir totalitaire de Rome étaient basés sur l'esclavagisme et le trafic d'humains (hommes, femmes, enfants). Les prisonniers devenaient esclaves ou légionnaires. (Les esclaves étaient revendus aux musulmans et aux juifs.) Ils ont corrompu le cœur et l'âme des Européens avec des plaisirs éphémères, l'accumulation de richesses, la distinction sociale... Les religions elles même sont de grandes arnaques, je ne vous apprends rien, la parole de Jésus ayant été détournée. Jésus était un païen Kelte, venu pour initier la tradition primordiale...

On apprend qu'au sein de la tradition primordiale, il y a le père, la mère et le fils et que Dieu est à l'intérieur de nous, alors que dans la religion abrahamique, ils ont retiré la mère et elle est remplacée par le simple esprit (oups lapsus ; Saint Esprit) pour nous faire croire que Dieu est à l'extérieur de nous.

Pour avoir un signe de sa part, il faut prier et donner la dîme à l'église, quel enseignement !

Les gens sont alors plongés dans la passivité, dans l'attente d'un signe, pensant ne pas être maître de leur destin et de leur vie. Le féminin sacré retiré, nous sommes en déséquilibre. Pour arriver à réveiller notre part de divinité il faudra donc trouver le bon équilibre entre le féminin sacré et le masculin sacré, mais surtout avoir connaissance de ces pôles primordiaux.

Toute cette « mascarade » a été mise en place par l'empire de Rome pour asservir l'humain dans sa totalité, pour le couper de ses racines. Il a divisé les peuples par la corruption et installé un système de penser unique pour tous les contrôler.


A l'époque, les païens (homme de la terre et du pays) qui ne voulaient pas se convertir étaient massacrés comme avec Carolus Magnus (Charlemagne) qui a massacré des peuples saxons. En une nuit, il a fait tuer 4500 hommes qui refusaient de se convertir. Dans le Nord de la Belgique, des fosses ont été retrouvées remplies d'une multitude de corps de tous âges.

Voilà pour la petite histoire qui me paraissait importante de souligner... Je vous laisse faire vos recherches de votre côté.


A l'heure actuelle nous sommes toujours sous le joug de l'empire de Rome où la cupidité, le vice et l'esclavagisme moderne sont de rigueur. Nous sommes divisés par des classes sociales, et abrutis par la télévision. Les stades sont les nouvelles arènes, après tout pour garder un peuple docile, il faut du pain et des jeux...