La liberté d'Aimer

Mis à jour : mars 1



Il y a tant de choses à dire concernant l’amour et en même temps tout peut se résumer en quelques mots…

Nous cherchons tous au fond de nous cette porte ouverte sur la liberté d’Etre. Aimer, s’aimer, qu’est-ce que cela veut dire au fond ? Il y a tant de complexité dans les relations humaines. Au premier rang de tant de désaccords, j’observe, j’écoute, et j’entends les blessures de l’âme ressurgir pour être réparées. Au fil du temps les blessures de chaque être humain refont surface pour que la lumière vienne apaiser, rétablir un équilibre. La désharmonie qui s’est installée ne peut perdurer, elle assaille l’être en le condamnant au désamour.

L’éveil des consciences a permis aux hommes ainsi qu’aux femmes de mieux se comprendre, de se respecter. L’amour pour soi n’est pas un acte égoïste, bien au contraire. Au travers de nombreuses lectures vous aurez compris que l’Amour passe d’abord par soi avant d’être diffusé comme une senteur exotique, apaisante, enivrante. Il n’y a pas de honte à cultiver l’Amour dans son jardin, il est source de joie, de liberté, de bonne santé. Sans cet élément moteur nous ne sommes pas grand-chose à vrai dire.

Nous parlons beaucoup du féminin sacré ainsi que du masculin sacré. L’émergence de cette prise de conscience permet de mettre des mots sur des ressentis que l’être humain avait oubliés, du moins enterrés. L’amour n’est pas le sujet favori de tous les êtres qui peuplent cette Terre et pourtant, nous naissons « presque » tous d’un acte d’amour. Cette phase de vie dans laquelle nous sommes tous immergés ne nous permet plus de passer à côté de l‘Amour sans s’interroger.

Les hommes d’aujourd’hui ont pris conscience de bon nombre de choses et la plupart d’entre eux se refusent de « subir » encore la pression devenue trop forte d’une société qui a mis un couvercle géant sur nos têtes pour ne pas nous laisser respirer librement. Les femmes, tout autant que les hommes se sont égarées sur leur chemin et tant déconnectées de leur potentiel divin. Il ne s’agit plus de faire marche arrière à ce jour. Les mains de lumière poussent bon nombre d’entre nous à marcher en regardant droit devant. La société reflète bien entendu nous autres, ce que nous avons créé. Il ne s’agit pas là de « démonter » la société ce qui serait un vaste sujet, il s’agit juste d’une invitation à se repositionner et de nouveau regarder ce qu’il y a en soi pour ne pas s’égarer. Le chemin vers la Liberté se trouve en soi, pas à l’extérieur de soi. Il ne tient qu’à nous de le prendre. Vous pouvez le détourner mais le chemin vers la lumière sera bien plus long et difficile à arpenter.

Nous sommes dans un monde où de nombreux outils sont mis à notre disposition pour accéder à cette libération. Ne nous en privons pas, c’est un cadeau que nous nous accordons en guérissant nos blessures. Trouver l’harmonie au quotidien ne vous semble peut-être pas chose facile et pourtant…Tout est possible. La volonté, l’Amour que nous nous portons, sont des forces que personne ne peut nous retirer. Les femmes sont pleinement en train d’éclore pour assumer leur féminité, leur côté sacré. Elles prennent conscience de leur « pouvoir » guérisseur, de leur beauté, de leur faculté à transformer le monde qui les entoure. Les hommes en prennent eux aussi conscience. Ils assument de plus en plus l’équilibre de leur polarité et l’harmonie peut alors se créer entre deux êtres que tout oppose.

Dans cet épanouissement du féminin, la femme ressent désormais ce besoin incontournable de prendre soin d’elle, d’aimer son corps de chair tel qu’il est, de se détourner de l’image factice que renvoient les médias, de la femme soit disant « parfaite », elle assume désormais ses « défauts » et perçoit la beauté de son être sous un angle différent. La femme qui se respecte aujourd’hui porte un regard de compassion sur son parcours, elle regarde en arrière avec un sourire au coin des lèvres et accepte les souffrances endurées car elles sont la source de sa libération naissante. L’Amour qu’elle se porte transforme chaque instant de sa vie en lumière. Le cœur léger et libéré elle peut alors s’accomplir dans la joie et le bonheur. La dualité fait place à la sérénité, à l’accord parfait entre son féminin et son masculin sacré. Dans la relation aux autres il n’y a plus de compétition, plus de comparaison, plus d’attente. La femme actuelle est souvent trop dans l’attente d’une approbation extérieure pour valider ses acquis, sa beauté. Mais qu’est-ce donc que la beauté ? Elle se trouve partout, mais surtout en chacun d’entre nous. Nous n’avons aucunement besoin de l’autre pour savoir ce qu’il y a au fond de notre cœur et en comprendre son rayonnement. La beauté s’installe dans un sourire, un mot, la sonorité de notre voix, notre gestuelle, nos expressions, mais aussi notre état d’esprit, notre manière d’aborder la vie…

Dans cette période où la vie nous suggère de prendre position, il est important de se demander ce à quoi nous aspirons réellement dans nos existences. La bulle de sécurité est un confort certes que beaucoup choisissent par peur de faire un grand saut dans le vide mais la vie vaut-elle vraiment d’être vécue ainsi ? N’est-ce pas merveilleux de respirer le grand air et de se laisser porter par l’instant présent ? Il est difficile je le conçois de faire ce pas en avant, de rompre un quotidien, de s’accorder de « vivre » en accord avec qui nous sommes mais la vie est synonyme de vibration, de rire, de jeux, c’est être Soi en permanence, à chaque instant, sans se cacher, sans se mentir. L’expression de qui nous sommes est bien plus importante que tout le reste. Ne vous privez pas à cause du regard des autres, ne passez pas à côté d’une histoire sacrée par peur d’être jugée, ne vous enchaînez pas, au contraire, libérez-vous !!!

Ce que je trouve de merveilleux dans cette reconnexion profonde à l’essence même de qui nous sommes c’est cet amour infini que nous sommes capable de nous apporter et par conséquent de porter au monde. La vie est une danse, une harmonie, elle ne se subit, en aucun cas. Sortir de nos schémas, de nos emprises nous mène à la joie profonde d’exister, d’être en vie. La vie est un cadeau sacré, considérez-vous comme étant ce cadeau. L’expérience vous mènera alors tout droit sur le bon chemin, sans détours.

Une femme libérée, qui est complète et qui assume son féminin sacré se retrouve alors face à l’homme dans son infinie beauté. La réunion des deux est un parfait mélange qui donne vie à l’Amour, à l’évolution constante. Au-delà de leurs cultures, de leurs schémas familiaux, de leur vie présente ou passée, il y a juste « Eux » dans l’instant présent qui leur est consacré. Une femme dans son féminin sacré ne peut plus accepter dans sa vie un homme qui n’est pas à la hauteur de ce qu’elle attend. La relation ne peut fonctionner. Les énergies seront conflictuelles et destructrices. La femme est en mesure de s’autoriser à vivre une relation digne et à la hauteur de ses espérances car cette relation sera le fruit d’un long travail personnel. Elle a de l’estime pour elle…Il en est de même pour l’homme bien entendu.

Les couples chaotiques sont nombreux car aussi bien l’homme que la femme attirent à eux des relations qui leur permettent d’évoluer certes mais dans un certain conflit, une démesure, un enfermement. Jalousie, mensonges, mots blessants, trahisons… S’ils ne sont pas respectueux d’eux-mêmes ils ne peuvent créer qu’une réalité contraire à leurs espérances profondes. C’est pourquoi le travail personnel est d’une grande importance si l’on a un peu d’égard pour soi. Ne pas se négliger, car vous vous bafouez en ne faisant rien. Etre une victime de la société on connait cela, tant de gens se considèrent comme étant prisonniers de leur propre vie mais il est réellement possible de sortir de cet emprisonnement et d’accéder au pont supérieur. Ne vous découragez pas ! Donnez le meilleur de vous-même et la vie vous donnera tout ce dont vous avez besoin, il n’y a plus de temps à perdre…

Amour et tendresse pour chacun d’entre vous, Amalia